Lundi 11 juin 2012

Rogations

Lien 67

Lorsque vous lirez ce Lien du Printemps 2012, le temps traditionnel des rogations que sont les trois jours que précèdent l’Ascension, sera largement dépassé. Mais qu’importe : nous serons à la veille des moissons et l’été prépare les récoltes et la maturité des fruits et des raisins.

La succession des jours et des saisons est une grâce du Créateur, dont les paysans d’aujourd’hui sont les dépositaires privilégiés. Le lever du soleil, la tombée de la nuit, le passage discret et progressif d’une saison à l’autre, l’apparition vitale de la graine jetée en terre qui germe, et du bourgeon qui grossit, sont l’occasion de rendre grâce, de chanter les louanges : ce sont les « laudes » du paysan, qu’il peut unir dans son cœur au chant des heures des moines et des moniales.

Mais avec l’action de grâce, avec la louange, il y a ce pauvre cœur d’homme qui craint, qui s’inquiète, qui espère. Alors il demande – rogare : demander, supplier. Il demande la bénédiction des champs, des récoltes. Si la tradition a choisi les trois jours qui précèdent l’Ascension du Seigneur, pour manifester d’une manière visible au peuple chrétien que la croissance, la vie, la nourriture de tous les hommes sont donnés par le Créateur, on peut peut-être y voir une merveilleuse illustration de la demande du « Notre Père » :

« que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel »

Demander la bénédiction des fruits de la terre, c’est d’abord demander pour les paysans de bien travailler, de se conformer – pour la terre, les plantes et les animaux – à l’ordre mis par Dieu dans sa Création. Et c’est alors qu’en cherchant sans cesse à se conformer à cet ordre, l’homme accomplit son devoir de Charité, et se prépare à la Gloire du Seigneur qui est monté au Ciel pour nous préparer une place.

Et déjà sur cette terre, le paysan qui travaille avec son cœur et son savoir-faire qu’il a reçu et qu’il transmet, s’embrase humblement de charité, en permettant de nourrir tous ses frères. N’est-ce pas le sens de cette admirable oraison de la liturgie des rogations :

« Nous vous supplions, Dieu tout puissant,
de daigner dans votre bonté,
pénétrer de l’ondée de vos bénédictions
les récoltes nourries par votre Providence
qui leur ménage chaleur et pluie ;
Accordez à votre peuple
de toujours vous rendre grâce pour vos dons,
afin que comblés des biens que par la fertilité de la terre,
vous répandez avec abondance sur les affamés,
le pauvre et l’indigent célèbrent le renom de votre gloire,
par le Christ Notre Seigneur »
Amen.