Lundi 5 mai 2008

Résidus de pesticides dans les fruits et légumes : une contamination toujours importante

La DGCCRF établit chaque année un bilan des résultats des plans de surveillance et de contrôles des résidus de pesticides dans les productions végétales. Le bilan des données 2006 a été publié juste avant le long week-end du 1er mai. Ce bilan n’est pas positif. Il montre les progrès qu’il reste à faire en matière d’utilisation de pesticides.

La DGCCRF présente ce mois ses analyses portant sur la présence de résidus de pesticides dans les aliments. On apprend que 45% des fruits et légumes contiennent des résidus de pesticides avec 6% de dépassement des Limites Maximales en Résidus (LMR)1, ce qui situe cette contamination au même niveau qu’en 2005 (chiffres publiés en 2007).

Des fruits toujours très touchés. 65% des fruits contiennent des résidus de pesticides et 5,5% sont non conformes. Les dépassements concernant essentiellement les fraises, les mandarines ou les poires.

Dans la famille légume, je demande la salade. 35% des légumes contiennent des résidus de pesticides et 6,3% ne sont pas conformes au regard de la réglementation. Ces dépassements concernant essentiellement les poivrons, les lentilles ou encore les aubergines. Si la DGCCRF annonce que les résultats des analyse faites pour les salades ne dépassent pas les LMR, lorsqu’on entre dans le détail de leur étude faite sur les salades d’hiver que constate-t-on ?

Près de 20% des salades d’hiver testées dépassent les LMR et 32% de ces échantillons non conformes présentent au moins deux dépassements de LMR ! Comparaison 2004-2006 : une dégradation des résultats et peu de détails. La comparaison entre ces 3 années montre une dégradation. En effet, si on note une petite diminution entre 2005 et 2006 (de 6,7% à 6%) pour ce qui est des dépassements de LMR, il est à noter que nous n’étions alors qu’à 4% de dépassement de LMR en 2004.

Pour pouvoir faire une véritable analyse de ces résultats publiés par la DGCCRF, il nous faudrait plus de « détails », or un grand nombre de données sont manquantes, données qui seraient pourtant bien intéressantes et utiles de connaître : combien de pesticides différents par échantillon ? Quels types de pesticides retrouvés ?

« La présence très fréquente de pesticides, ainsi que les nombreux dépassements de LMR, montrent l’urgence de mettre en application la mesure de réduction de l’usage des pesticides prise dans le cadre du Grenelle. Nous demandons aux parlementaires de soutenir ces mesures de réduction qui seront présentées dans le cadre de la loi Grenelle et du projet Ecophyto2018 de M. Barnier » déclare François VEILLERETTE, Président du MDRGF.

LMR : Limite Maximale en Résidus = limite officielle à ne pas dépasser en terme de présence des résidus de pesticides dans les aliments.

[ 05/05/2008 ]