Mardi 1er octobre 2013

Méditation du mois d’octobre 2013

frère Emmanuel

Dieu sera tout en tous (1Co15,28)

Lorsque saint Paul nous parle de la récapitulation de toute chose dans le Christ, nous pensons en premier à l’humanité, mais pourtant, la récapitulation s’étend à l’univers entier.

Elle se prépare dès maintenant : le Christ habite l’âme du croyant et par la lumière de la foi, il lui inspire les œuvres de charité. Mais ces œuvres ne peuvent être accomplies sans le corps. Celui-ci est alors associé aux œuvres saintes et cette association le sanctifie et le prépare à la gloire future. Mais l’âme associée au corps ne peut rien sans le monde qui l’entoure, de telle sorte que le croyant associe aussi la terre qu’il habite à ses œuvres de charité. Ce faisant, il la sanctifie et la prépare à la révélation de la gloire des enfants de Dieu qui rejaillira sur l’univers entier.

Pour illustrer l’œuvre de sainteté qui s’accomplit dans l’accomplissement de la charité, nous pouvons reprendre l’expression de sainte Hildegarde et même la transposer au monde. Celle-ci dit en effet que « le corps est l’atelier de l’âme » : par et dans le corps, l’âme s’exerce à la charité et produit les œuvres qui plaisent à Dieu. Et nous pouvons dire semblablement que le monde est l’atelier de l’homme : nous ne pouvons rien faire de bien sans le monde qui nous entoure.

Prenons quelques exemples : l’artiste qui magnifie la beauté du monde et révèle son auteur, le scienfitique qui découvre les harmonies de ce monde et manifeste la sagesse du Créateur, le paysan dont le travail porte la fécondité de la terre à son sommet et qui nourrit ainsi ses semblables avec des aliments savoureux, le cultivateur qui tire de la terre les remèdes pour soulager les blessures ou les maladies de son prochain, la mère de famille qui, par son travail quotidien, offre aux siens un foyer harmonieux, accueillant dans lequel chacun va pouvoir s’épanouir et trouver un lieu de repos etc.

A travers ces actions quotidiennes, se prépare dans le secret l’avènement d’une terre et d’un ciel nouveau. Le tout est de cultiver avec grand soin cette charité qui préside à toutes nos pensées, nos paroles et nos actions et qui nous conforme au Christ sauveur. Et ainsi, non seulement « tout est pur pour qui est pur » (Tt1,15), mais tout est rendu pur par celui qui cherche à aimer en tout.